Malthusianisme (suite) : le WWF-France s’autocensure

Finalement, David Nicholson-Lord, chercheur à l’Optimum Population Trust, ne croyait pas si bien dire lorsqu’il se plaignait dans le dernier numéro de la revue de Teddy Goldsmith, L’Ecologiste, de l’abandon par les principaux mouvements écologistes du thème de la réduction de population (voir A&E FLASH du 23 novembre 2006, « Retour aux racines de l’écologisme »).

En effet, le WWF-France, si prompt à nous expliquer ce qu’il faut faire pour sauver la planète, vient justement de modifier la liste des « quelques gestes simples pour réduire [son] empreinte écologique », que l’association recommande sur son site interne.

Dans une première version (1), les dix « nouveaux commandements » du WWF-France se terminaient par le conseil suivant : « Je reporte d’un an la décision d’avoir un enfant. » Or cette version vient d’être remplacée par une nouvelle (2), où ne figurent que les neuf premières recommandations. Fini donc le conseil de « reporter la décision d’avoir un enfant ». Pourtant, cette mesure était, selon les calculs savants de l’association, de loin la plus efficace pour « économiser » la planète. Elle permettait une réduction de son empreinte écologique « de 2,6 ha par an » alors qu’aucune des neuf autres mesures ne permettait d’économiser au-delà de 1000 m2 par an.

Le WWF-France aurait-il changé d’avis ? Ou bien se serait-il censurés par crainte, comme l’affirme David Nicholson-Lord, d’être accusé par « la droite d’autoritarisme et par la gauche de racisme, de fascisme ou de néo-malthusianisme » ?

(1): « Comment réduire son empreinte écologique », version 1

(2): « Comment réduire son empreinte écologique », version 2

Derniers articles

Pesticides : encore un rapport biaisé

Un rapport publié par trois ONG tente de convaincre que le coût économique des pesticides serait, pour les consommateurs, de loin supérieur aux bénéfices....

Planet-score : un étiquetage conçu par et pour le bio

Afin de préserver la belle image de ses produits, le lobby du bio lance un nouvel étiquetage baptisé Planet-score. Retour sur sa genèse Le ralentissement...

Les NBT vont-elles rendre la transgénèse obsolète ?

Souvent présentées comme une alternative à la transgénèse, les NBT n’ont pourtant pas vocation à les remplacer. Entretien avec Agnès Ricroch et Marcel Kuntz,...

Le cadre juridique est le principal obstacle au développement des NBT, selon Claude Tabel

À l’occasion des journées de l’UFS (Union française des semenciers), son président Claude Tabel a fait le point pour A&E sur la question des...

« Don’t Look Up » : la technologie, seul espoir

Depuis sa sortie, le 24 décembre, le film d’Adam McKay Don’t Look Up fait un tabac sur Netflix, notamment auprès des écologistes. Il propose une satire...

Dans la même rubrique

Le mariage du bio-business avec le business du New Age

Les théories ésotériques sont-elles inscrites dans l’ADN du mouvement de l’agriculture biologique ? La réponse est incontestablement affirmative En écho aux thèses loufoques sur les « forces cosmiques »...
Quitter la version mobile