Il n’y pas d’OGM en bio / baliverne #21

Baliverne #21 / Il n’y a pas d’OGM en bio / Selon la réglementation en vigueur en France et en Europe, l’utilisation d’OGM est totalement prohibée en production biologique, pour les aliments destinés à l’homme ou à l’animal.

De plus, la filière bio a toujours mené campagne contre la culture d’OGM craignant, d’en trouver des traces dans leurs produits, certaines enseignes comme Biocoop allant même jusqu’à financer des commandos de faucheurs d’OGM.

La garantie du « sans OGM » est devenue un argument de vente pour tous les distributeurs de bio. Sauf que le 25 juillet 2018, la Cour de justice de l’Union européenne a rappelé que les OGM ne se limitent pas aux seules plantes transgéniques mais concernent aussi les plantes obtenues par d’autres techniques de modification du génome, notamment les différentes techniques de mutagenèse.

À LIRE AUSSI : Retour sur l’arrêt de la CJUE sur la mutagénèse

Or l’agriculture biologique utilise depuis longtemps des semences issues des techniques de mutagenèse. C’est le cas notamment de toutes les huiles de tournesol oléiques ou encore des riz de Camargue. Certes, ces OGM issus de mutagenèse ne sont pas réglementés par la directive Européennen qui encadre les OGM, et donc pas soumis à évaluation et à étiquetage.

À LIRE AUSSI : Le débat sur la mutagenèse relancé

Mais il reste que ces plantes sont bel et bien des OGM et autorisées dans le cahier des charges bio. Ainsi depuis des années les consommateurs croyant acheter du « sans OGM » sont dupés puisque les champs d’agriculteurs bio des rayons des magasins bio regorgent d’OGM… cachés.

Derniers articles

Les NBT : une solution à l’impasse du cuivre

En février dernier, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a rendu publique une « cartographie » sur...

La France des villes et la France des champs, une fracture française

France des villes / France des champs : la fracture française ne pourra se résorber en faisant uniquement de l’écologie politique. Analyse des perspectives...

Glyphosate : un article entaché de conflits d’intérêts

Une publication dans une revue scientifique prétend confirmer l'exposition de l'ensemble de la population au glyphosate sur la base d'analyses très controversées. Rien d'étonnant,...

Irrigation, passons aux actes pour des exploitations durables rappelle Jean-Marc Scwartz de AGPM maïs

Jean-Marc Schwartz, secrétaire général adjoint de  @agpm_mais : Irrigation après les belles paroles, il est temps de passer aux actes pour avoir des exploitations durables Il...

La fausse bonne idée de la fin des emballages plastiques

« La colère gronde chez les industriels du plastique et dans la filière des fruits et légumes opposés à la fin des emballages plastiques...

Dans la même rubrique

Le camp des anti-OGM divisé sur la mutagénèse

Au sein des associations anti-OGM, la décision de la CJUE n'a pas fait que des heureux en raison de certaines divergences concernant les variétés...
Quitter la version mobile