Après les ONG écologistes radicales, voici les ultras

ong association ecologiste

Les ONG écologistes radicales

La nébuleuse de l’écologie politique nous a habitué à une diversité d’associations et de mouvements. Certains, plutôt sympathiques d’autres un peu plus radicaux, certains plutôt institutionnels, d’autres qui frisent avec la légalité, comme exemples les Faucheurs Volontaires, qui de temps en temps, vont au-delà de ce qui est légal, puisqu’il y a eu des condamnations, ou bien L214, même topo.

Please accept YouTube cookies to play this video. By accepting you will be accessing content from YouTube, a service provided by an external third party.

YouTube privacy policy

If you accept this notice, your choice will be saved and the page will refresh.

Mais maintenant, on est train de voir apparaître chez les écologistes une nouvelle tendance de gens qui sont encore plus radicaux, on pourrait même les appeler les ultras et qui en fait basent leurs actions sur le fait qu’à force d’avoir entendu des discours anxiogènes à mort sont pris de panique et sont prêts à tout faire pour sauver la planète.

À lire aussi : Le piège d’un délit d’écocide version soft

Et le prochain numéro d’Agriculture et Environnement va vous présenter l’un des ces groupes, qui n’a pas hésité à passer la barrière de la légalité en donnant par exemple le nom et le numéro de téléphone d’employés d’entreprises afin que ceux-ci soient harcelés alors que eux-mêmes ne donnent ni leurs noms, ni leurs numéros de téléphone bien entendu et restent dans la totale illégalité et dans un total anonymat.

Vous allez retrouver un décryptage de ce mouvement dans le prochain numéro d’Agriculture et Environnement.