OGM : quand le service des fraudes crée une fakenews

Dans un tweet tout récent de DGCCRF, le service des fraudes écrivent : «  La présence d’OGM non autorisé dans les semences peut avoir des conséquences irréversible pour l’environnement et représenter un risque pour la santé » . Cette formulation pose de très graves problèmes d’autant plus qu’elle émane d’un service de l’Etat. En effet, elle est parfaitement mensongère. Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’il n’existe pas en circulation des OGM qui sont dangereux pour la santé. Si c’était le cas, ces OGM ne seraient tout simplement pas autorisés dans aucun pays du monde. Donc, la DGCCRF par définition ne peut pas chercher des OGM qui sont dangereux pour la santé. D’ailleurs, sont seul mandat c’est de chercher des OGM qui ne sont pas autorisés mais une non-autorisation n’implique pas danger pour la santé. Donc, en occurrence, ce que laisse entendre la DGCCRF en faisant croire qu’elle protège notre santé à travers cette vigilance est une information qui erronée et elle mérite immédiatement un rectificatif de la partt des services de l’Etat.

Exit mobile version