AccueilEntretienDe l'importance du glyphosate dans une agriculture de conservation des sols (ACS)

De l’importance du glyphosate dans une agriculture de conservation des sols (ACS)

Entretien avec François Mandin, agriculteur en Vendée, Président du Résea APAD

Pour François Mandin, agriculteur en Vendée et pionnier en ACS ( agriculture de conservation des sols) : « Il est aujourd’hui impossible de se passer de glyphosate de façon définitive ». « Non ré-homologuer le glyphosate, c’est un arrêt brutal de toute transformation de l’agriculture

Pour faire de l’agriculture il faut des outils et il faut des outils notamment de contrôle de parasitisme et d’enherbement. En agriculture de conservation des sols, ne travaillant pas le sol, le glyphosate est un produit qui permet de démarrer une nouvelle culture avec un sol propre. Il est aujourd’hui impossible de s’en passer de façon définitive et il est essentiel de préserver cet outil à court terme pour pouvoir lancer la dynamique de production en agriculture de conservation des sols.

Voir aussi : «  Laissez-nous travailler, laissez-nous le glyphosate, pour qu’on puisse travailler sereinement »

Mais évidemment on travaille à en réduire la dépendance de façon très forte. Aujourd’hui dans nos réseaux, on peut s’en passer à un moment donné mais pas dans une rotation totale. Si par malheur, il y avait une décision européenne pour une non ré-homologation du glyphosate, ce serait un arrêt brutal de toute transformation de l’agriculture et une perte de tous ses services environnementaux. C’est sûr.

Dans la même rubrique

Vers un stockage d’eau de seconde génération

Entretien avec Jean-François Berthoumieu, directeur de l’Association climatologique de la Moyenne Garonne (ACMG) et directeur scientifique d’Agralis, une structure technique et commerciale qui permet...
Quitter la version mobile