actualités 12 | 06 | 2006

Droit de réponse de Maître François Honnorat

Suite à notre article intitulé Campagne du MDRGF sur les pesticides dans les fruits : mais que fait donc Interfel ?, qui figure en ligne sur notre site, l’avocat de l’association interprofessionnelle des fruits et légumes (Interfel), Maître François Honnorat, nous a demandé de publier le droit de réponse suivant :

«  Je prends connaissance avec surprise des termes de l’article qui figure en ligne sur le site www.agriculture-environnement.fr sous le titre « Campagne du MDRGF sur les pesticides dans les fruits : mais que fait donc Interfel ? ». Je relève que les allégations qui figurent à l’avant-dernier paragraphe de cet article manquent singulièrement de prudence puisqu’il ne me semble pas avoir été contacté par leur rédacteur. Cette précaution de votre journaliste m’aurait permis de lui indiquer que je n’ai jamais été membre du Comité d’alerte de l’association H-50. Celle-ci m’avait effectivement sollicité pour faire partie de ses avocats de référence. Je n’avais réservé aucune suite à cette proposition dans la mesure où ses statuts ne m’ont jamais été communiqués et que je n’ai pu en apprécier ni les buts ni les moyens. J’ai donc été surpris de voir mon nom figurer sur le site de cette association, ce que j’ai demandé à son fondateur de bien vouloir rectifier par lettre du 28 octobre 2004 ».

C’est avec soulagement que nous apprenons que Maître Honnorat se désolidarise de l’association H-50, une association écologiste extrémiste qui annonce l’apocalypse dans 50 ans « si rien n’est fait », et qui est présidée par son confrère Pierre-Yves Le Mazou, l’ami et l’avocat de François Veillerette, le président de l’ACAP (Action citoyenne pour une alternative aux pesticides). Il est vrai que ce dernier s’est depuis lancé dans une vaste campagne de dénigrement de la qualité des fruits et légumes traditionnels, précisément les produits promus par Interfel, client de Maître Honnorat !

Comme il l’explique, Maître François Honnorat a été inscrit sur le Comité d’alerte de H-50... à l’insu de son plein gré ! Dont acte. Si tel est le cas, voilà qui est bien fâcheux pour une association comme H-50 dont la charte stipule que ses membres s’engagent « à informer et lutter dans le respect du principe de vérité ». Car Maître Honnorat figurait comme membre du Comité d’alerte d’H-50 jusqu’en... mai 2005, soit plus de six mois après que Pierre-Yves Le Mazou ait reçu la demande de rectification de son confrère.

Or - est-ce le fruit du hasard ? -, le nom de Maître Honnorat a disparu du site H-50 juste au moment où les deux confrères se sont retrouvés à plaider dans le cadre de deux procédures juridiques parallèles visant la campagne sur les pesticides de l’UIPP (Union des industries de la protection des plantes) ; Maître Honnorat représentant Interfel et Maître Le Mazou, le MDRGF de François Veillerette.

Le nom de Maître Honnorat n’a pas seulement figuré sur le site d’H-50 ; il apparaissait également sur le programme des Entretiens de Millançay du 23 septembre 2004, en tant qu’orateur sur le coût économique de la vache folle, dans une tribune modérée par... Pierre-Yves Le Mazou. Les Entretiens de Millancay sont d’ailleurs organisés par Philippe Desbrosses, le parrain d’H-50 et associé de François Veillerette au sein d’Objectif Bio 2007 !

Mais peut être est-ce là encore à l’insu de son plein gré...

PJ :
La lettre de Maître Honnorat adressée à notre rédaction
Le programme 2004 des Entretiens de Millançay

écologie politique

Articles analogues