Du bon usage du copié-collé parlementaire

actualités 02 | 02 | 2009

Du bon usage du copié-collé parlementaire

Les réponses du gouvernement aux questions posées par les députés sont parfois de véritables perles. Quelques exemples sélectionnés par A&E.

- 1 : A la question (N° 17968) de Jacques Remiller, président du groupe d’études « Fruits et légumes », sur le retrait récent des molécules indispensables à la production de pommes en France, en particulier pour l’éclaircissage dans les vergers, le ministre répond avoir autorisé le Cruiser ! « Le Gouvernement vient d’autoriser dans le cadre de la procédure de la reconnaissance mutuelle une préparation phytopharmaceutique, le Cruiser, utilisée pour le traitement des semences de maïs et contenant du thiametoxam », explique le ministre. Or, l’autorisation du Cruiser ne concerne pas les vergers et encore moins l’éclaircissage des pommes !

- 2 : A la question suivante (N°17969), toujours de Jacques Remiller, mais portant cette fois sur le retrait du métobromuron, utilisé dans la production de mâche, le ministre répond avoir autorisé... le Cruiser (toujours lui) ! « Le Gouvernement vient d’autoriser dans le cadre de la procédure de la reconnaissance mutuelle une préparation phytopharmaceutique, le Cruiser, utilisée pour le traitement des semences de maïs et contenant du thiametoxam », explique à nouveau le ministre. Sa réponse est un simple copié-collé de la question précédente. Qu’importe que le métobromuron soit un désherbant et le Cruiser un insecticide ! Qu’importe que la question porte sur la mâche et que le Cruiser ne concerne que le maïs !

Bref, pour le ministère de l’Agriculture, le Cruiser semble être la réponse miracle à tous les problèmes. On se demande pourquoi dans ce cas, il en a limité l’autorisation jusqu’en mai 2009...

agronomie

Articles analogues