« La FNSEA veut contrôler notre institut de l'abeille », déplore Sophie Dugué, membre du bureau de l'Unaf

actualités 22 | 02 | 2010

« La FNSEA veut contrôler notre institut de l’abeille », déplore Sophie Dugué, membre du bureau de l’Unaf

le président de l’Union nationale d’apiculture française (Unaf), Henri Clément, organise une conférence de presse, c’est en général pour pester contre les pesticides. Celle du 17 février 2010 n’a pas échappé à la règle. Au programme : le Cruiser, bien entendu, dont il conteste l’autorisation de mise sur le marché (AMM), mais aussi un nouvel insecticide, le Proteus, déjà baptisé par quelques médias grand public « le futur bourreau des abeilles ». Son délit ? Posséder une matière active, le thiaclopride, qui fait partie de la famille des néonicotinoïdes – comme le Gaucho et le Cruiser. L’Unaf se dit très préoccupée par ce nouveau produit de Bayer CropScience, qui permet d’assurer une protection contre le puceron vert du pêcher (Myzus persicae), qui transmet au colza des viroses pouvant entraîner jusqu’à 50 % de baisse de rendement. En réalité, le syndicat demande le retrait de « tous les néonicotinoïdes, utilisés en enrobage de semences ou en pulvérisation ». Au moins, voilà qui a le mérite d’être clair !

A entendre Sophie Dugué, la « spécialiste des pesticides » du syndicat apicole, on se demande d’ailleurs si ce ne sont pas tous les pesticides que l’Unaf souhaite interdire. Lors de la conférence de presse, Sophie Dugué n’a présenté aucun cas précis d’intoxication par le Cruiser « pendant les semis » ou « pendant la floraison du pollen de maïs ». Son discours portait, il est vrai, davantage sur les intoxications chroniques. « Lors de la poussée de la plante, une petite goutte d’eau chargée de toxique est secrétée », a rapporté la spécialité de l’Unaf. « Si l’abeille boit cette petite goutte d’eau, quelques minutes après, elle meurt ». « On retrouve alors nos abeilles mortes en plein champ. Mais pour les pouvoirs publics, qui ne prennent en compte que les mortalité aiguës, ça ne compte pas », déplore la militante de l’Unaf, qui a visiblement résolu la fameuse énigme des mortalités d’abeilles. Pourtant, Sophie Dugué n’a pas constaté d’amélioration depuis 2004, date de la suspension du Gaucho et du Régent. Non seulement le niveau des mortalités se situe encore aujourd’hui à « 30% en moyenne », alors qu’il n’atteignait qu’un petit « 5% jusqu’en 1995 ». Pire, elle constate que « certaines régions, surtout le Loir-et-Cher, sont carrément sinistrées. Les apiculteurs ne veulent plus y mettre leurs ruches, parce qu’ils les récupèrent complètement dépeuplées et en plus on n’y récolte plus rien ».

Quid du rôle des pathologies, notamment de Nosema Ceranae, des multiples virus ou du varroa, considéré par tous les spécialistes comme l’une des principales causes d’affaiblissement des ruches ? Silence radio. « On nous dit : vous savez pas vous occuper de vos ruches, vos ruches sont malades. Oui, mais pourquoi sont-elles malades ? C’est parce qu’elles ont été fragilisées par ces insecticides, et puis elles tombent malades », rétorque simplement Sophie Dugué, prisonnière de sa logique anti-pesticides. Des pesticides, elle en voit d’ailleurs partout. « Les chercheurs ont du mal à trouver des zones sans pesticides. Ils doivent aller vraiment en très haute altitude, parce qu’en fait on s’aperçoit que toutes les plantes sont contaminées par ces pesticides », n’hésite-t-elle pas à affirmer, avant de se lancer dans le discours apocalyptique typique sur les effets des pesticides dans la nourriture : « Nous devons prendre conscience que nous aussi, en consommant des fruits et légumes traités si intensément, nous avons des risques aussi à long terme, pas nécessairement aigus mais chroniques ».

Au final, Sophie Dugué constate que « le lobby des pesticides est très puissant, mais qu’on a aussi un syndicat majoritaire très puissant, omniprésent, et qui veut contrôler notre institut de l’abeille ». Tellement puissant qu’en 2007, Henri Clément a été élu aux élections de la chambre d’agriculture de Lozère... sur une liste FDSEA !

apiculture

Articles analogues