actualités 10 | 04 | 2007

Le bon monsieur Coudoin

Qui ne connaît pas encore Maurice Coudoin ? « Petit, râblé, direct et déterminé, Maurice Coudoin, qui est aussi un ancien militaire, est prêt à tout dès lors qu’ils s’agit de défendre l’apiculture, les apiculteurs et les abeilles », écrit le journaliste Jacques Ripoche dans le quotidien Sud-Ouest du 23 mars 2007.

Dans le monde apicole, Monsieur Coudoin est une vedette. C’est donc vers lui que Pierre Sauvey, journaliste à la Dépêche du Midi, s’est tourné pour demander de commenter la prochaine inscription du fipronil sur la liste des insecticides autorisés par la Commission européenne. Ce qui a donné lieu à un article au titre révélateur : « Réutiliser le Régent serait catastrophique ». En effet, contrairement à l’avis unanime du monde scientifique - hormis quelques experts français dont la réputation s’est établie précisément grâce à l’affaire du Gaucho et du Régent -, Maurice Coudoin est convaincu des méfaits de ces insecticides pour les abeilles : « Avant ces pesticides [Gaucho et Régent], il y avait 1,6 million de ruches en France. En 2005, il n’y en avait plus que 700.000. » Pour ceux qui n’auraient pas compris : le Gaucho et le Régent sont responsables de la perte de 900.000 ruches ! Qui se permettrait de douter de ces chiffres, qui prouvent bien le danger de ces insecticides ? En tout cas, pas Pierre Sauvey. Le problème, c’est qu’ils sont parfaitement faux ! Il suffit de se procurer le rapport Gem-Oniflhor, Audit de la filière miel 2005, pour constater qu’on recensait officiellement 1.352.000 ruches en France métropolitaine en 1994, et 1.347.000 dix ans plus tard, en 2004 ! Un chiffre d’ailleurs confirmé par l’Union nationale de l’apiculture française (Unaf), lors de sa conférence de presse du 13 février 2007.

« Prêt à tout », Maurice Coudoin ? Effectivement...

apiculture

Articles analogues