actualités 11 | 06 | 2008

Maïs : les raisons d’une nouvelle flambée des prix

Depuis le 5 septembre 2007, date à laquelle le maïs rendu Bordeaux a atteint son record de 265 euros la tonne, le prix du maïs n’a cessé de baisser pour tomber à 171 €/t le 6 juin 2008. Or, la tendance devrait durablement s’inverser. C’est ce qu’indique une analyse du marché à terme de Chicago (CBOT) qui, lui, accuse une tendance à la hausse depuis juillet 2007. Après deux mois d’accalmie autour de 6,0 dollars le boisseau, le cours du maïs sur le CBOT a en effet repris sa tendance à la hausse. Le 10 juin 2008, il a même franchi un niveau historique de 6,6 $/b.

L’arrêt du blocage des ports argentins par les agriculteurs n’a pas freiné cette tendance. Aujourd’hui, de nombreux facteurs sont favorables à une poursuite à la hausse des cours du maïs. D’une part, la fameuse Corn belt connaît depuis quelques semaines des conditions météorologiques lamentables suite à d’excessives précipitations. « Les perspectives de récolte sont préoccupantes, d’autant plus que l’état d’urgence est déclaré dans l’Indiana suite à de fortes inondations », souligne la newsletter Offre et Demande Agricole Info (ODA Info). Selon le bilan de juin de l’Office national interprofessionnel des grandes cultures (ONIGC), la production américaine devrait donc chuter de 20 Mt par rapport à l’année dernière, ce qui représente un tiers de la production totale européenne ! Par ailleurs, l’utilisation industrielle du maïs devrait progresser de 30 Mt pour atteindre 199 Mt, dont 117 Mt affectés à la fabrication d’éthanol essentiellement aux Etats-Unis.

Enfin, la situation apparaît délicate en Chine, où d’importantes inondations et des températures inférieures à la normale ont ravagé les deux principaux états producteurs de maïs du nord-est de la Chine, la province du Jilin (14% de la production nationale) et celle du Heilongjiang (11% de la production nationale). « Il convient donc d’être très prudent avec la récente révision à la hausse de la production de maïs (154 MT contre 149 MT précédemment) effectuée par le China National Grain and Oils Information Center (CNGOIC) », note ODA Info. « Alors que la Chine exportait quelque 15 Mt en 2002, l’Empire du milieu pourrait devenir cette année un importateur qui compte », estime La Tribune du mardi 10 juin 2008.

Reste l’Europe. « Selon la Commission européenne, la production de maïs de l’UE à 27 pourrait atteindre 59 Mt en 2008, en hausse de 11 Mt par rapport à l’an dernier », note l’ONIGC. Cependant, l’optimisme de la Commission dépend beaucoup des résultats des récoltes de Roumanie et de Bulgarie, prévus en hausse de 6,7 Mt pour la première et de 3,1 Mt pour la seconde.

Bref, même dans le meilleur des mondes possibles, les stocks mondiaux continueront de reculer l’année prochaine. Estimés à 95 Mt pour la fin de la campagne 2008/09, ils atteindront leur niveau le plus bas depuis 25 ans, toujours tirés vers le bas par une demande mondiale qui ne cesse de s’accroître...

agronomie

Articles analogues