actualités 10 | 05 | 2006

Ne pas faire des agriculteurs les boucs émissaires du projet de loi sur l’eau

Dans un communiqué de presse rendu public le 10 mai 2006, la Coordination rurale tient à préciser que « Les agriculteurs ne sont pas les « pollueurs » et « gaspilleurs » qu’on a l’habitude de présenter. Au contraire, par leurs activités, ils participent de manière active au cycle de l’eau en recueillant et en dépolluant l’eau qu’ils utilisent. »

Pour le syndicat de François Lucas « le discours actuel sur le rôle néfaste de l’agriculture en matière de gestion des ressources aquatiques oublie deux éléments essentiels : la photosynthèse et le cycle de l’eau. D’une part, grâce à la lumière, à l’eau et aux nitrates, les végétaux fabriquent du carbone en absorbant du gaz carbonique et en rejetant de l’oxygène. A l’heure où tous s’inquiètent des dégâts des émissions de CO2, l’activité de base de l’agriculteur - la production végétale - est la seule qui ait ce bilan positif : plus les champs produisent, y compris par l’irrigation, mieux la planète respire. D’autre part, l’eau “consommée” par les agriculteurs ne disparaît pas : elle est en grande partie stockée par la terre en période d’abondance puis restituée aux plantes ou aux nappes phréatiques.  »

eau politique

Articles analogues