OGM : l'esquive de MMe Chantal Jouanno

actualités 02 | 02 | 2009

OGM : l’esquive de MMe Chantal Jouanno

Lors de la séance parlementaire au Sénat le 27 janvier 2009, portant sur la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement, le sénateur UMP Christian Demuynck a interpellé le ministre de l’Environnement Jean-Louis Borloo sur le dossier des OGM. L’une de ses questions concernait la non publication par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) de son avis sur le fameux rapport du Pr Yvon Le Maho, une pièce essentielle dans la défense de la France pour la clause de sauvegarde du MON 810 de Monsanto. « Il est étrange que l’avis demandé pour octobre dernier par la direction de la Santé [1] à l’Afssa sur le rapport Le Maho, qui a été fourni par la France en appui de sa demande, n’ait toujours pas été rendu public. Pour faire référence à un célèbre film, serait-ce une vérité qui dérange ? » a demandé Christian Demuynck.

La réponse n’a pas été donnée par M. Borloo, mais par sa nouvelle secrétaire d’Etat à l’Environnement, Chantal Jouanno, qui excelle déjà brillamment dans l’art de l’esquive politique. « Le rapport Le Maho est bien public et consultable en ligne », a-t-elle déclaré. Certes, mais là n’était pas la question ! Le sénateur ne s’interrogeait effectivement pas sur le rapport, mais bien sur l’avis de l’Afssa concernant ledit rapport.

Or, de deux choses l’une : soit cet avis contient des éléments qui confirment « les doutes sérieux » mis en avant par la France, et il est indispensable que les citoyens en soient informés ; soit cet avis met à mal les arguments contenus dans le rapport Le Maho, ce qui expliquerait pourquoi le gouvernement ne veut pas le rendre public avant la réunion du 16 février prochain, au cours de laquelle la Commission européenne et les Etats-membres devront se prononcer sur la clause de sauvegarde française.

Quoi qu’il en soit, ne pas rendre public l’avis de l’Afssa laisse planer de « sérieux doutes » quant à la gestion de ce dossier...

----

Pour consulter la question du sénéteur Demuynck et la réponse de la sécrétaire d’état : http://www.senat.fr

ogm biotechnologie

Articles analogues