actualités 19 | 02 | 2009

Quand le ministère de l’Agriculture confond Cruiser et deltaméthrine…

Visiblement, rue de Varenne, le Cruiser hante les esprits ! A la moindre allusion au problème des mortalités d’abeilles, le ministère de l’Agriculture ressort en effet le dossier de cet insecticide de Syngenta. Même lorsqu’une question concernant un autre pesticide est posée. Exemple : le 25 septembre 2008, le sénateur Guy Fischer attire l’attention du ministre sur « la très préoccupante disparition d’abeilles engendrée par l’épandage d’insecticides tels que la deltaméthrine ». Le sénateur poursuit : « Ce produit se disperse parfois sur de très longues distances si bien que les ruches, même déplacées hors des zones de traitement, peuvent en recevoir sous forme de gouttelettes ou de gaz. 
Ainsi, dans le département du Rhône, 57 % des ruches ont disparu en 2007. 
Malgré cet accablant constat, les services de la protection des végétaux de la direction régionale de l’agriculture et de la forêt organisent actuellement des traitements à l’aide de cet insecticide dans le sud-est de ce département du fait de la détection de huit individus de chrysomèle du maïs. Il est donc à craindre à nouveau la disparition de milliards d’abeilles. » Sans épiloguer sur les « milliards d’abeilles » dont fait état le sénateur, il est clair que le problème évoqué concerne la deltaméthrine, un insecticide de la famille des pyréthrinoïdes, autorisé depuis plus de trente ans en France, et non le Cruiser. La réponse du ministère de l’Agriculture, publiée le 12 février 2009 – soit presque 5 mois plus tard –, vaut son pesant d’or : « Le 14 novembre 2008, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) a rendu un avis favorable au renouvellement de l’autorisation de la préparation insecticide Cruiser. » S’ensuit une longue explication sur les « conditions restrictives » de ce renouvellement, sur « le protocole de suivi », sur Ecophyto 2018 et sur les « préconisations du rapport du député Martial Saddier ». Bref, tout sur le Cruiser et pas un mot sur la deltaméthrine...

Pour obtenir une réponse à sa question, Guy Fischer aurait pourtant pu consulter la page 1075 du JO du Sénat en date du... 31 juillet 1986 ! Y figure en effet une réponse à la question du sénateur Paul Souffrin « sur les effets provoqués sur le cheptel et la production apicoles de la Moselle à la suite de l’utilisation de la Deltaméthrine ». Comme quoi, il y a plus de vingt ans, les mortalités d’abeilles faisaient déjà l’objet d’interrogations parlementaires...

pesticides

Articles analogues