actualités 01 | 02 | 2008

Selon l’Afssa, les travaux de Luc Belzunces n’apportent rien de nouveau au dossier du Cruiser

« Les auditions de MM. Belzunces et Aletru par le Comité d’experts spécialisé « Produits phytosanitaires : substances et préparations chimiques » (CES), le 16 janvier 2008, n’ont pas apporté d’éléments nouveaux susceptibles de modifier les conclusions de l’évaluation sur le risque à long terme pour les abeilles au regard de l’utilisation de la préparation Cruiser en traitement de semences », indique un communiqué de presse de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), disponible sur Internet depuis le 29 janvier 2008.

Ce communiqué fait suite à la demande formulée par l’association écologiste Terre d’Abeilles d’auditionner « ses experts », en l’occurrence Luc Belzunces, chercheur à l’Inra-Avignon, et Frank Aletru, gérant de la société de vente de miel Melli Ouest International.

Lors de l’audition, Luc Belzunces, qui a présenté les résultats de ses travaux relatifs au Cruiser, « a convenu que [ceux-ci] sont très difficilement extrapolables à des résultats que l’on pourrait attendre après une exposition au travers du pollen », comme l’explique le communiqué de presse.

Quant à Frank Aletru, il n’a pas davantage « présenté d’élément expérimental nouveau », remarque l’Afssa. Selon l’agence française, l’apiculteur vendéen, qui « n’a pas souhaité développer le sujet initialement prévu sur « l’impact des résidus neurotoxiques présents dans les pollens sur la santé de l’abeille et sur l’activité de la colonie » », aurait simplement exposé ses critiques sur l’avis de l’Afssa.

apiculture

Articles analogues