actualités 31 | 08 | 2006

« Un impact néfaste du Gaucho sur le terrain en condition normale d’utilisation n’est pas confirmé », déclare l’Afssa.

Cette fois-ci, c’est Le Monde qui l’affirme : l’interdiction du Régent et du Gaucho n’a pas suscité « le regain attendu par les apiculteurs ». Dans un article daté du 29 août, Gaëlle Dupont souligne que cette année encore, « la récolte de miel sera maigre ». Pour les récoltes de miel de lavande, de sapin et de châtaignier, les résultats sont particulièrement faibles, tandis que pour les miels de tournesol et de colza, la situation varie en fonction des apports en eau sur les champs, selon la journaliste. C’est ce qui fait dire à l’unique coopérative nationale, France Miel, qui commercialise environ 15 % de la production, que « 2006 est une petite année parmi les petites années ».

Le président de l’Union nationale des apiculteurs de France (Unaf), Henri Clément, admet enfin que les problèmes de la profession ne se résument pas à la lutte contre le Gaucho. Les apiculteurs doivent également faire face à « des difficultés liées aux aléas climatiques », comme les sécheresses à répétition qui « affectent la vitalité des colonies », ou la rudesse de l’hiver 2005-2006, « tenue pour responsable de mortalités ».

Parmi les nombreux autres facteurs responsables des problèmes apicoles (dont l’appauvrissement de la biodiversité), Gaëlle Dupont mentionne le problème des maladies. Elle cite les résultats des travaux de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), qui mettent en évidence le rôle du varroa, « un tueur encore trop sous-estimé en France ». Selon le directeur du laboratoire de pathologie des petits ruminants et des abeilles de l’Afssa, Michel Aubert, «  ce parasite, présent depuis les années 1980, continue à faire des siennes, et sa présence n’est pas forcément repérable immédiatement par les apiculteurs ».

Au final, la journaliste jette un véritable pavé dans la mare en citant une récente note de l’Afssa, dans laquelle figure la conclusion suivante : « En matière de Gaucho, nous nous trouvons dans une zone incertaine, mais malgré la forte toxicité du produit et de ses dérivés pour les abeilles (...), un impact néfaste de ce produit sur le terrain en condition normale d’utilisation n’est pas confirmé. »

PDF - 91.1 ko
Article du Monde

Lire l’ensemble de l’article paru dans Le Monde du 29 Août 2006.

pesticides apiculture

Articles analogues