actualités 07 | 05 | 2006

Vaccins : le belge Solvay gagne l’appel d’offres américain

Cinq Laboratoires se sont partagé le 1,04 milliard de dollars (819 millions d’euros) que Washington a mobilisé pour développer aux Etats-Unis des technologies innovantes en matière de production de vaccins contre la grippe en général et la grippe aviaire en particulier. Le contrat le plus important a été accordé au belge Solvay (298,59 millions de dollars), suivi par le britannique GlaxoSmithKline (274,75 millions), puis le suisse Novartis (220,51 millions), et enfin les américains MedImmune et DynPort Vaccine qui se répartissent respectivement 169,46 et 40,97 millions de dollars.

La surprise de cet appel d’offres tient au fait que le gagnant, Solvay est considéré comme un « outsider » dans l’industrie hautement capitalistique des vaccins. Ce dernier voit récompensé ses investissements en matière de recherche et développement. Il fait ainsi la preuve que le marché n’est pas fermé aux nouveaux entrants. Sanofi Pasteur avait obtenu un contrat de 97 millions de dollars voilà un an.

A travers ces nouveaux crédits, le gouvernement américain espère accroître la protection de la population contre le risque aviaire. Mais surtout, il cherche à fixer l’innovation sur le sol américain en invitant les industriels à financer de nouvelles unités de production de vaccins. Ces contrats vont en effet aux laboratoires les plus innovants dans la culture de cellules.

Jusqu’ici, les vaccins anti-grippaux étaient fabriqués à partir d’oeufs de poule auxquels le virus était inoculé. Cette technique lourde obligeait un laboratoire à acheter des millions d’oeufs supposés sains et à les contaminer un à un par le virus de la grippe. Une technique qui peut s’avérer risquée quand la maladie contre laquelle on lutte est liée à une maladie du poulet.

Les cultures de cellules permettent de faire l’impasse sur les oeufs et rendent possibles des rythmes de production plus élevés. Ce qui procure un avantage décisif en termes de santé publique, lorsqu’une pandémie menace la vie de la population.

— 
Sources : Le Monde du 6 mai 2006

h1n1 santé

Articles analogues