Vague de froid et réchauffement climatique

climat 04 | 02 | 2006

Vague de froid et réchauffement climatique

Visiblement, la journaliste Christiane Galus ne manque pas d’humour. Dans son article concernant « la vague de froid qui a envahi progressivement l’Europe de l’Est et du Nord, ainsi que les Balkans et la Turquie », publié le 27 janvier 2006 dans Le Monde, elle se demande si « cet évènement météorologique extrême [n’est pas] dû au réchauffement climatique ». Sa réponse : « Il est trop tôt pour l’établir [car] il faut disposer de données persistantes et répétitives » ; ce que les climatologues ne possèderaient pas pour l’instant.

On comprend en effet l’embarras des partisans du réchauffement global devant la réalité. Car dans la région de Yamalo-Netnets, dans le Grand Nord russe, la température a atteint un record absolu dans la nuit du 18 au 19 janvier : - 61°C. Et il ne s’agit pas d’un cas isolé. Dans la région de Novosibirsk, en Sibérie occidentale, le thermomètre est descendu à - 40,2°C, fait rarissime qui ne s’était pas produit depuis le 13 janvier 1901, où la température était descendue à - 40,7°C. Avec - 31°C à Moscou, la capitale russe n’a certes pas atteint le record de - 42°C du 17 janvier 1940, mais les températures dans la ville des Tsars restent inférieures de près de 20°C aux normales saisonnières. Selon le quotidien russe Gazeta, « des vagues de froid aussi intenses ne se sont produites que deux fois sur les cent dernières années » dans la partie occidentale ou européenne de la Russie, en 1940 et 1979.

Or, la Russie n’est pas la seule à connaître des records de froid. Au Japon, le mois de décembre 2005 a été le plus froid depuis 1946, date à laquelle ont débuté les mesures météorologiques. Pour l’est du pays, les températures moyennes sont inférieures à celles des trente dernières années. Des records de chutes de neige ont également été enregistrés : 390 cm à Hachinohe, la préfecture d’Aomori, au nord de l’archipel. Moins spectaculaire, l’Inde connaît également une vague hivernale record avec 0,2°C à New Delhi, du jamais vu depuis le - 0,6°C enregistré en 1935. Un évènement assez exceptionnel, compte tenu du fait que la ville se situe au 28° de latitude Nord ! Au Cachemire, les températures sont descendues jusqu’à - 6°C, et pour la première fois depuis dix ans, certaines parties du célèbre lac Dal, à Srinagar, sont prises par les glaces.

Les températures ont aussi chuté à - 30°C dans plusieurs villes de la République tchèque, et ont atteint des records en Slovaquie, avec notamment - 27,5°C dans le nord du pays (Poprad), près de la frontière polonaise. Là aussi des records de froid ont été enregistrés : - 35°C à Stuposiany, dans le sud de la Pologne. Avec le record de - 36,2°C à Futensee en Bavière, l’Allemagne n’a pas davantage été épargnée. Ainsi, les zèbres et les antilopes du zoo de Gelsenkirchen ont dû être enfermés dans des abris en raison du verglas qui recouvre la savane africaine reconstituée de ce zoo allemand...

Mais, comme le dirait certainement Christiane Galus, il ne faut pas confondre météo et climat. Un discours que l’on aurait volontiers voulu entendre durant la canicule de l’été 2003...

réchauffement climatique climat

Articles analogues