questions/réponses 03 | 09 | 2007

je trouve votre dernier article sur les abeilles trés documenté...

Bonjour,

je trouve votre dernier article trés documenté sur l’origine virale de la mort des abeilles.

C’est pratiquement la seule source d’information pertinente que j’ai trouvé sur internet au sujet de cette disparition d’abeilles qui inquiète tout le monde.

Seulement il y a plusieurs problématiques, le sujet a été déjà évoqué à la une du Figaro en 1979,
voir le lien suivant issu d’un site spécialisé sur l’apiculture : http://www.beekeeping.com/articles/fr/
disparition_abeilles.htm.

De plus apparemment, le sujet est sérieux, repéré depuis des années et n’a pas bien l’air de mobiliser les autorités sanitaires des pays concernés.

D’après votre article et les différentes sources spécialiseés, ce qui serait en cause ce serait la mondialisation ( la aussi ) des espéces d’abeilles, le normalisation des espéces, donc une perte de biodiversité garante justement de la résitance aux maladies.

Encore un lien démontrant que le probléme existait dèjà aux USA il y a 30 ans.

http://www.beekeeping.com/spmf/sapmp/
maladie_disparition_usa.htm

En conclusion le probléme est grave, l’homme c’est certain est le premier responsable de la disparition des abeilles, ça c’est un certitude.

Et comme c’est lui le probléme c’est à lui de le résoudre et il est certainement aussi urgent de réunir les scientifiques et décideurs politiques mondiaux sur le sujet que cela l’a été pour les CFC maintenant interdit de production sur la planéte.

Ceci dit si votre approche des problémes écologiques dans votre site et blog est très documenté, elle ne me semble pas du tout faire preuve comme vous l’annoncez d’un« esprit d’ouverture et de débat constructif ».

Le titre de votre livre en est un exemple.
Ce n’est pas en provoquant le polémique que l’on peut réunir des énergies pour régler le probléme. Nous avons déjà par ignorance, appat du gain, provoqué nombre de désordres dans la biosphère, il est je pense inutile d’y ajouter des suceptibilités d’egos déplacées.

JACQUES BREGEON

apiculture

Articles analogues