Claude Allègre : « Ma vérité sur la planète »

revue de livre 03 | 07 | 2007

Claude Allègre : « Ma vérité sur la planète »

Dans Ma vérité sur la planète, Claude Allègre joue à son tour la carte verte. Seulement, il la joue... à l’envers. « Faire de l’écologie le moteur de la croissance mondiale, voilà le véritable défi pour le XXIe siècle qui s’ouvre », déclare l’auteur, dont la vision n’est finalement pas si éloignée de celle des dirigeants des plus grandes multinationales. Le géant financier britannique HSBC ne vient-il pas d’annoncer qu’il accorderait 75 millions d’euros à quatre ONG écologistes, dont le WWF ? N’est-ce pas à l’initiative de son PDG, Chad Holliday, que DuPont a rejoint le Climate Action Partnership (CAP), une association regroupant déjà quelques géants industriels américains comme Caterpillar ou Alcoa ? Jeff Immelt, le PDG de General Electric - et également membre du CAP -, n’avait-il pas déjà déclaré en 2005 : « Désormais, les relations entre le business et l’écologie relèvent du win-win, gagnant-gagnant »  ?

Aux Etats-Unis, les technologies propres, baptisées clean tech, connaissent en effet une expansion permanente. Plusieurs livres leur sont consacrés (comme l’essai de l’analyste des marchés Ron Pernick, The Clean Tech Revolution). Depuis 2002, il existe même un indicateur de tendance, le Clean Technology Trends, qui publie un rapport annuel. Dans la dernière édition de celui-ci, les auteurs estiment que ce marché pourrait représenter un chiffre d’affaires de plus de 220 milliards de dollars en 2016 !

Pour Claude Allègre, il faut « envisager les problèmes écologiques avec la vision de l’écologie réparatrice, et non avec celle de l’écologie dénonciatrice ». D’où la nécessité de « mettre un frein aux pleurnicheries écologiques », à « l’éco-intégrisme qui, s’il était mis en œuvre, mènerait nos sociétés, en particulier l’Europe, cible privilégiée des Cassandre, à la ruine ». C’est ce à quoi s’est attelé l’ancien ministre dans son dernier ouvrage, en remettant les pendules à l’heure sur les sujets qui fâchent : changement climatique, OGM, énergie, eau, biodiversité... Seul reproche, sa réflexion est parfois un peu rapide, prêtant ainsi le flanc à des critiques non dénuées de fondement. Cependant, son livre sonne comme un message d’espoir, en particulier pour « les jeunes qui s’interrogent et à qui l’auteur veut dire que les magnifiques défis qu’ils auront à relever leur donneront, comme à nous, le droit au bien-être »

Ma vérité sur la planète
Claude Allègre
Editions Plon / Fayard
Prix : 18 euros - avril 2007.

écologie politique environnement wwf

Articles analogues