AccueilDécryptageTransition ! écologique, énergétique, climatique… que cache ce terme ? 

Transition ! écologique, énergétique, climatique… que cache ce terme ? 

Transition ! Transition ! Transition ! Que cache ce terme, véritable sésame de toute action de com’ et de lobbying

Aujourd’hui je voudrais réfléchir sur un mot ! le mot TRANSITION. Vous avez dû le voir partout. Tout le monde utilise ce mot. C’est un véritable sésame, paraît-il, quand vous avez un rendez-vous avec un ministre, il faut absolument placer le mot transition. Les communiqués de presse aujourd’hui contiennent tous le mot transition. Transition climatiques, énergétique, biodiversité, agroalimentaire, transition partout

Qu’est-ce qu’il y a derrière ce terme transition ?

Quand on parle de transition c’est bien entendu parce qu’on va d’un endroit à une autre. Donc, de ce monde-ci qui n’est pas bien, qui a tous les défauts du monde, vers un monde idyllique, une sort de narratif vers un monde meilleur, un monde dans lequel tout serait en harmonie. C’est ça qu’on essaye de vous vendre en parlant de transition. Mais la réalité est bien différente ?

Lire aussi : Sortir de la tyrannie de la transition

Le mot transition est en réalité étroitement lié à l’écologie politique. Le monde de la transition vers lequel on va aller est en réalité un monde de la sobriété, un monde de l’interdit, un monde dans lequel on se chauffe à 17 degrés maximum. Interdit de prendre l’avion, interdit d’avoir un sapin de Noël, interdit de manger de la viande. 

C’est un monde de la culpabilité, c’est un monde de la décroissance.

On part d’un monde où tout était encore possible où on pouvait aller sur la Lune, un monde où on pouvait penser à un avenir meilleur à finalement un monde de sobriété et de l’interdit. 

C’est ça que cache le terme de transition, y compris lorsqu’il est évoqué par le monde industriel.  

Webinaire
Agriculture et Environnement

Droit de l’environnement :
un nouveau défi pour le monde agricole
JEUDI 14 DÉCEMBRE

Pour aller plus loin :
Derniers articles :

Dans la même rubrique

Réhomologation du glyphosate : une excellente nouvelle pour l’agriculture et un échec pour E. Macron

Bonne nouvelle pour l'agriculture française. Finalement, la Commission européenne a décidé de suivre ce que souhaitait une majorité d'États membres, en l'occurrence 17 pays...

newsletter

Recevez régulièrement notre newsletter