Un nouvel outil pour réduire l’usage des pesticides

Réduire de moitié l’usage de pesticides : il ne s’agit pas de l’objectif du récent Plan interministériel de réduction des risques, mais d’un outil visant à raisonner le traitement insecticide contre la Jaunisse nanisante de l’orge (JNO).

Provoquée par un virus transmis par des pucerons, la Jaunisse nanisante de l’orge est l’une des maladies d’automne les plus sévères pour les céréales à paille (orge, blé et avoine). Faute d’outil fiable de prévision des risques, 90 % des cultures d’orge et environ 50 % des cultures de blé reçoivent un traitement insecticide systématique à l’automne. Or, la nature sporadique des épidémies de JNO ne justifie pas de recourir à ces traitements systématiques. D’où la nécessité de mettre en place un outil d’aide à la décision (OAD) destiné à raisonner la lutte contre les pucerons, vecteurs de la maladie.

Fruit d’une collaboration initiée en 1999 entre des chercheurs de l’Unité mixte de recherche de l’Inra de Rennes et la société Bayer CropScience France, cet instrument est aujourd’hui disponible. « Le système mis au point est un logiciel basé d’une part sur la simulation du risque d’infection d’un champ de céréales par les pucerons à l’automne, et d’autre part sur la simulation des pertes de rendement en cas d’absence de traitement », explique Presse info Inra. L’objectif de ce système est donc de permettre à l’agriculteur d’évaluer si le traitement insecticide est rentable ou non, et surtout d’éviter les traitements qui s’avèreraient inutiles. Selon les estimations des recherches de l’Inra, l’utilisation généralisée de l’OAD « permettrait de réduire potentiellement de moitié le nombre de traitements insecticides employés sur les cultures de céréales d’orge ».

Existant depuis fin 2004 sous le nom d’Aphi.net, le modèle a été nettement amélioré afin de mieux prendre en compte la variabilité du pouvoir virulifère des pucerons à différentes échelles spatiales. En outre, ce système, essentiellement développé pour l’orge, est aujourd’hui en cours d’adaptation pour les cultures de blé.

 

Derniers articles

pesticides un rapport biaise (1)

Pesticides : encore un rapport biaisé

Un rapport publié par trois ONG tente de convaincre que le coût économique des pesticides serait, pour les consommateurs, de loin supérieur aux bénéfices....
plante-score agribalise

Planet-score : un étiquetage conçu par et pour le bio

Afin de préserver la belle image de ses produits, le lobby du bio lance un nouvel étiquetage baptisé Planet-score. Retour sur sa genèse Le ralentissement...
transgenese nbt

Les NBT vont-elles rendre la transgénèse obsolète ?

Souvent présentées comme une alternative à la transgénèse, les NBT n’ont pourtant pas vocation à les remplacer. Entretien avec Agnès Ricroch et Marcel Kuntz,...
cour justice union europeenne cjue

Le cadre juridique est le principal obstacle au développement des NBT, selon Claude Tabel

À l’occasion des journées de l’UFS (Union française des semenciers), son président Claude Tabel a fait le point pour A&E sur la question des...
gil riviere wekstein edito A&E

« Don’t Look Up » : la technologie, seul espoir

Depuis sa sortie, le 24 décembre, le film d’Adam McKay Don’t Look Up fait un tabac sur Netflix, notamment auprès des écologistes. Il propose une satire...

Dans la même rubrique

Pesticides : encore un rapport biaisé

Un rapport publié par trois ONG tente de convaincre que le coût économique des pesticides serait, pour les consommateurs, de loin supérieur aux bénéfices....