repères historiques de 2010 – 2012


2010

– 22 janvier : la cour d’appel de Versailles condamne 58 faucheurs volontaires pour la destruction d’une parcelle de OGM en août 2007 à Poinville (28).

– 5 février : procès d’Isabelle Ibarrondo et de José Bové, à la suite du fauchage à Murviel-lès-Béziers (34) en août 2007.

– 2 mars : le tribunal correctionnel de Béziers condamne Isabelle Ibarrondo et de José Bové pour le fauchage à Murviel-lès-Béziers (34) en 2007.

– 2 avril : une centaine de Faucheurs Volontaires occupe la société Sea Invest et le site de la Sogema, sur le port de Sète (34), afin de réclamer l’abandon des importations d’OGM.

– 24 juillet : environ 200  Faucheurs Volontaires détruisent des parcelles de tournesol muté à Sorigny et Saint-Branchs (37).

– 15 août : les Faucheurs Volontaires détruisent 70 pieds de vigne transgénique, un essai mené par l’Inra à Colmar (68).

– 11 et 12 octobre : procès de 87 Faucheurs Volontaires à Marmande pour la destruction d’un champ de maïs OGM en septembre 2006 à Grézet-Cavagnan (47).

– 17 octobre : les faucheurs volontaires revendiquent la destruction d’une parcelle de tournesol muté à Saint-Léopardin-d’Augy (03).

– 16 novembre : José Bové et trois faucheurs sont condamnés par le tribunal correctionnel de à Marmande à 120 jours-amende de 50 euros.

2011

– 17 janvier : la cour d’appel de Colmar condamne Pierre Azelvandre pour la destruction de l’essai de vignes OGM de l’Inra en septembre 2009, à un mois de prison avec sursis et 50.000 euros de dommages et intérêts.

– 3 mai : la Cour de cassation rejette le pourvoi formé par 57 faucheurs, qui avaient détruit une parcelle de maïs OGM en août 2007 à Poinville (28).

– 5 mai : une cinquantaine de faucheurs volontaires occupent un entrepôt d’aliments pour bétail du groupe Cecab, à Saint-Allouestre (56), afin de dénoncer les importations d’OGM.

– 22 mai : les Faucheurs Volontaires investissent le siège de l’Inra à Angers pour protester contre la volonté de l’institut de créer un poirier transgénique.

– 29 mai : environ 250 activistes du Field Liberation Movement, dont une trentaine de Faucheurs Volontaires français, saccagent un champ de pommes de terre OGM à Wetteren (Belgique).

– 14 juin : les Faucheurs sont relaxés par le tribunal correctionnel de Poitiers sur des questions de forme, pour un fauchage de maïs MON810 en août 2008.

– 30 juillet : environ 250 Faucheurs Volontaires participent au fauchage « symbolique » d’une parcelle de tournesol muté à Feyzin (69).

– 28 août : une centaine de Faucheurs Volontaires détruisent une parcelle de tournesols mutés à Saint-Martin-d’Août (26).

– 7 septembre : une centaine de Faucheurs Volontaires procèdent à un fauchage « symbolique » de tournesols mutés à Ondes (31).

– 28 au 30 septembre : procès de 62 faucheurs volontaires pour la destruction de vignes OGM à Colmar (68).

– 14 octobre : le tribunal de Colmar condamne les faucheurs volontaires pour leur action d’août 2010 contre les essais de vignes OGM.

– 17 novembre : une centaine de faucheurs volontaires bloquent les accès d’une usine Glon Sanders à Saint-Gérand (56) pour protester contre l’utilisation des OGM en agriculture et en particulier dans l’alimentation animale.

– 28 novembre : le Conseil d’État annule la clause de sauvegarde sur le maïs MON810.

– 20 décembre : les Faucheurs Volontaires et d’autres organisations sont reçus, à leur demande, au ministère de l’Écologie pour évoquer l’annulation du moratoire sur le MON810 et étudier la mise en place d’un nouveau moratoire.

2012

– 6 janvier : une centaine de militants de la Confédération paysanne et des Faucheurs Volontaires a investi le site de Monsanto à Monbéqui (82).

– 23 janvier : des Faucheurs Volontaires ont investi le site de Monsanto à Trèbes (11) et détruisent une cinquantaine de sacs de semences de maïs.

– 16 février : le tribunal de Poitiers condamne en appel José Bové, François Dufour et six autres faucheurs pour un fauchage de deux parcelles de maïs MON810 en août
2008. Les dommages et intérêts s’élèvent à 132.702 euros.

– 20 février : la France notifie à Bruxelles une demande d’interdiction du maïs MON810.

– 20 février : des faucheurs volontaires investissent les bureaux de la Draaf à Lyon (69) pour réclamer l’interdiction du MON810.

– 21 février : des faucheurs volontaires investissent les bureaux de la Draaf à Toulouse (31) pour réclamer l’interdiction du MON810.

– 22 février : des faucheurs volontaires investissent les bureaux de la DDTM à Nîmes (30) pour réclamer l’interdiction du MON810.

– 7 mars : une quarantaine de faucheurs volontaires investissent les bureaux de la Draaf à Nantes pour réclamer l’interdiction du MON810.

– 16 mars : le Premier ministre François Fillon annonce avoir pris une « mesure conservatoire » pour suspendre la mise en culture de maïs transgénique, dans l’attente de la prise de position de la Commission européenne.

Derniers articles

pesticides un rapport biaise (1)

Pesticides : encore un rapport biaisé

Un rapport publié par trois ONG tente de convaincre que le coût économique des pesticides serait, pour les consommateurs, de loin supérieur aux bénéfices....
plante-score agribalise

Planet-score : un étiquetage conçu par et pour le bio

Afin de préserver la belle image de ses produits, le lobby du bio lance un nouvel étiquetage baptisé Planet-score. Retour sur sa genèse Le ralentissement...
transgenese nbt

Les NBT vont-elles rendre la transgénèse obsolète ?

Souvent présentées comme une alternative à la transgénèse, les NBT n’ont pourtant pas vocation à les remplacer. Entretien avec Agnès Ricroch et Marcel Kuntz,...
cour justice union europeenne cjue

Le cadre juridique est le principal obstacle au développement des NBT, selon Claude Tabel

À l’occasion des journées de l’UFS (Union française des semenciers), son président Claude Tabel a fait le point pour A&E sur la question des...
gil riviere wekstein edito A&E

« Don’t Look Up » : la technologie, seul espoir

Depuis sa sortie, le 24 décembre, le film d’Adam McKay Don’t Look Up fait un tabac sur Netflix, notamment auprès des écologistes. Il propose une satire...

Dans la même rubrique

repères historiques de 1997 – 2005

1997 - 12 février : le Premier ministre Alain Juppé interdit la mise en culture de semences de maïs transgéniques. - 7 juin : plusieurs centaines de militants...