AccueilDécryptageOFB : Des agriculteurs de plus en plus inquiets

OFB : Des agriculteurs de plus en plus inquiets

Pourquoi les agriculteurs sont de plus en plus inquiets face à la multiplication des contrôles des agents de la biodiversité ( OFB ) : il est temps de réagir pour éviter les tensions sur le terrain, qui pourraient se révéler dramatiques !

Aujourd’hui, je voudrais adresser un message solennel à Christophe Béchu et Marc Fesneau parce que je reçois de plus en plus des messages d’agriculteurs qui sont inquiets de ce qui se passe sur le terrain.

Lire aussi : Des surprenantes gardes à vues

Ils sont de plus en plus contrôlés par des agents de l’Office Français de la Biodiversité qui ont depuis récemment obtenu des pouvoirs qu’ils n’avaient pas au préalables. Ces agents cumulent aujourd’hui des pouvoirs de police, des pouvoirs de justice. Ils vont faire des contrôles armés de révolvers et je dirais presque que pour un oui ou pour un non, ils sont capables de dresser un procès verbal, voire de convoquer des agriculteurs pour qu’ils aillent en garde à vue.

Or, ce que mes amis agriculteurs constatent, c’est que ces agents ne connaissent pas la réglementation. ils ignorent l’essentiel des questions de dérogations qui permettent aux agriculteurs d’utiliser certains produits. Ils appliquent de manière arbitraire la législation. Une lettre ouverte signée par plus de 1300 professionnels circulent sur Internet que vous trouverez en description de la vidéo.

Il y a un risque de plus en plus fort que la tension monte dans nos exploitations en France.

Pour signer la pétition du Collectif SAUVONS LES FRUITS ET LÉGUMES DE FRANCE , merci de cliquer sur ce lien

Pour aller plus loin :
Derniers articles :

Dans la même rubrique

Le prêt-à-cuisiner et le prêt-à-manger : les grand défis de demain / Analyse

Le consultant en grande consommation et agro-alimentaire Philippe Goetzmann propose une analyse qui balaye les idées reçues sur cette question, et explique l’un des...

En ce moment

Restez informer en recevant régulièrement

La Newsletter A&E