OGM : Ségolène Royal doit rendre publics les documents confidentiels dont elle dispose !

Lors de son intervention, le samedi 16 septembre 2006 à Lens, Ségolène Royal a déclaré qu’il « faudra lever le secret en matière d’environnement », faisant référence aux « mensonges officiels qui ont lieu sur les OGM, parce qu’on sait aujourd’hui, et il y a des rapports sur la santé publique qui montrent qu’il y a notamment un impact sur le fœtus ».

Etant donné l’importance du discours de Lens, suivi de seulement trois questions – dont celle sur les OGM -, on peut affirmer que chaque terme de la réponse de Ségolène Royal a été mûrement réfléchi. Alors de deux choses l’une :

1. Soit Ségolène Royal dispose d’éléments confidentiels montrant l’impact des OGM sur le fœtus, éléments que refuseraient de publier les firmes, les autorités européennes – comme l’Aesa -, la Commission du génie biomoléculaire ou encore le ministère de l’Agriculture, qui ont toutes autorisé des cultures de plantes transgéniques en Europe, et il serait alors indispensable qu’elle mette tout en œuvre pour rendre publics ces documents.

2. Soit Ségolène Royal ne dispose pas de ces éléments, et il s’agirait alors d’une allégation mensongère aux fins purement électorales. Dans ce cas, il serait très regrettable que l’une des principales candidates à la candidature présidentielle d’un parti respectable et respecté emploie des méthodes qu’elle prétend par ailleurs dénoncer. Ce serait d’autant plus grave que le couplet sur les « mensonges d’Etat » ainsi que l’exploitation des peurs, justifiées ou non, de la population, étaient plutôt jusqu’à présent l’apanage des partis extrémistes.

Voici la citation exacte du discours de Ségolène Royal sur les OGM :

« Non seulement, il y aura une mesure de grâce [pour les Faucheurs Volontaires] mais il y aura la transcription en droit français du principe de précaution qui nous autorisera à interdire les OGM en plein champs. La question des OGM est symptômatique de la gestion environnementale du gouvernement de droite, parce qu’elle s’appuie sur le secret. Et dans bien des domaines, il faudra lever le secret en matière d’environnement. Les mensonges officiels qui ont eu lieu sur le nuage de Tchernobyl, les mensonges officiels qui ont lieu sur les OGM. Parce qu’on sait aujourd’hui, et il y a des rapports sur la santé publique qui montrent qu’il y a notamment un impact sur le fœtus. Les mensonges officiels sur les cancers du sein. Une femme sur dix aujourd’hui est touchée par le cancer du sein et l’on sait pertinemment qu’il s’agit des questions environnementales qui sont en jeu, les pesticides en particulier dans l’alimentation. »

Derniers articles

milidou vigne cuivre credit @AEGRWmilidou vigne credit @AEGRW

Les NBT : une solution à l’impasse du cuivre

En février dernier, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a rendu publique une « cartographie » sur...
ecologie politique radical

La France des villes et la France des champs, une fracture française

France des villes / France des champs : la fracture française ne pourra se résorber en faisant uniquement de l’écologie politique. Analyse des perspectives...
conflit interet glyphosate

Glyphosate : un article entaché de conflits d’intérêts

Une publication dans une revue scientifique prétend confirmer l'exposition de l'ensemble de la population au glyphosate sur la base d'analyses très controversées. Rien d'étonnant,...

Irrigation, passons aux actes pour des exploitations durables rappelle Jean-Marc Scwartz de AGPM maïs

Jean-Marc Schwartz, secrétaire général adjoint de  @agpm_mais : Irrigation après les belles paroles, il est temps de passer aux actes pour avoir des exploitations durables Il...
fruits emballage plastique2

La fausse bonne idée de la fin des emballages plastiques

« La colère gronde chez les industriels du plastique et dans la filière des fruits et légumes opposés à la fin des emballages plastiques...

Dans la même rubrique

Le mariage du bio-business avec le business du New Age

Les théories ésotériques sont-elles inscrites dans l’ADN du mouvement de l’agriculture biologique ? La réponse est incontestablement affirmative En écho aux thèses loufoques sur les « forces cosmiques »...