Les associations écologistes n’ont pas de liens d’intérêts avec les entreprises / BALIVERNE #08

ONG écologistes et Big Business

Dans leurs luttes contre les OGM et les pesticides, les groupes écologistes s’érigent en défenseurs de l’intérêt général. Ils n’hésitent pas à diaboliser certaines entreprises du secteur agricole les accusant, elles, d’être motivées que par l’appât du gain. Afin de conforter leur image de désintéressement, ces ONG se déclarent indépendantes et apparaissent comme des sources fiables pour les médias. Ainsi les « faucheurs volontaires », « Inf’OGM », « Bio consom’acteurs » , le « CRIIGEN » et « Foodatch » ont reçu des subventions de la part du lobby de la bio.

Pourtant il existe une incontestable proximité entre ces associations et le monde bien lucratif de l’entreprise

Ainsi en dénigrant les produits de l’agriculture conventionnelle, l’association anti-pesticides Génétations Futures est devenue une véritable force de lobbying utilisée par l’industrie du bio. Et ce n’est pas un hasard !

Non seulement Générations Futures est présidée par Maria Pelletier, PDG d’une entreprise bio et administratrice de Synabio (le syndicat national des entreprises bio), mais l’association profite également de la générosité financière de plusieurs membres du syndicat bio, comme le groupe Léa Nature, Distriborg, Biocoop, Écovert ou Botanic.

Derniers articles

pesticides un rapport biaise (1)

Pesticides : encore un rapport biaisé

Un rapport publié par trois ONG tente de convaincre que le coût économique des pesticides serait, pour les consommateurs, de loin supérieur aux bénéfices....
plante-score agribalise

Planet-score : un étiquetage conçu par et pour le bio

Afin de préserver la belle image de ses produits, le lobby du bio lance un nouvel étiquetage baptisé Planet-score. Retour sur sa genèse Le ralentissement...
transgenese nbt

Les NBT vont-elles rendre la transgénèse obsolète ?

Souvent présentées comme une alternative à la transgénèse, les NBT n’ont pourtant pas vocation à les remplacer. Entretien avec Agnès Ricroch et Marcel Kuntz,...
cour justice union europeenne cjue

Le cadre juridique est le principal obstacle au développement des NBT, selon Claude Tabel

À l’occasion des journées de l’UFS (Union française des semenciers), son président Claude Tabel a fait le point pour A&E sur la question des...
gil riviere wekstein edito A&E

« Don’t Look Up » : la technologie, seul espoir

Depuis sa sortie, le 24 décembre, le film d’Adam McKay Don’t Look Up fait un tabac sur Netflix, notamment auprès des écologistes. Il propose une satire...

Dans la même rubrique

L’agribashing n’existe pas / Baliverne #23

L'agribashing n'existe pas / Baliverne #23, une nouvelle vidéo d'Agriculture et Environnement. A l'instar du militant anti-pesticide François Veillerette, la plupart des écologistes réfutent...