Décryptage de 2 fake news : le jour de dépassement et les accords de Paris

fake news jour depassement accords de paris

Aujourd’hui, je vais vous faire le décryptage de deux très belles fake news qu’on entend très très régulièrement qui sont propagées par l’écosphère.

Fake news N°1 : le jour du dépassement

La première concerne le « jour du dépassement ». Vous avez certainement entendu parler de ça, tout les années ça revient, c’est le jour, pour être très clair, c’est le jour thérique à partir duquel l’humanité aurait consommé toutes es ressources que les écosystèmes peuvent produire en une années. Et chaque année, il vient de plus en plus tôt. Cette année, il a été repoussé de 3 semaines grâce au confinement.

À lire aussi : Le recul du jour du dépassement : une no-news !

Donc, en clair, qu’est-ce que ça veut dire ? Ca veut dire que on est totalement privé de toutes nos libertés de déplacement, si on arrête toute l’économie mondiale, le « jour du dépassement » est simplement retardé de 3 semaines. Donc on voit très bien que finalement si on ne devait pas du tout « vivre à crédit » il faudrait arrêter toute activité humaine et même, voir, éliminer l’humanité entière, donc, ça n’a aucun sens.

Fake news N°2 : les accords de Paris

Comme vous le savez, on a fixé des objectifs pour 2030 ? Notamment d’essayer de limiter l’augmentation de la température de 1,5°C et pour cela limiter les émissions de gaz à effet de serre. Et là, nous avons eu un test en conditions réelles, puisque pendant le confinement les gaz à effet de serre ont effectivement diminué de 8,6%. Or, cela la revue Nature Climate Change, elle a calculé qu’il faudrait, pour réussir à obtenir les objectifs de 2030, un confinement par an de 2 mois. Vous imaginez ? Tout à fait irréaliste.