AccueilEntretienLes jachères sont déjà une absurdité en temps normal

Les jachères sont déjà une absurdité en temps normal

Entretien avec Bruno Cardot - Agriculteur dans l’Aisne

Les jachères sont déjà une absurdité en temps normal mais une réalité encore plus choquante avec le conflit ukrainien

En tant qu’agriculteur je suis assez choqué et je l’étais déjà avant la crise Ukrainienne. Je suis choqué encore plus car rien que de mettre 3 à 4 % de terres qui sont là pour nourrir en moins en Europe, ça va faire des volumes énormes en moins. Il faut prendre conscience aujourd’hui que l’Ukraine ne va pas semer. On est en semi de printemps et elle ne vas pas semer. Il y a un décalage dans le temps et ce sont des produits agricoles qui ne seront pas sur le marché dans 6 à 8 mois. On ne s’en rend pas compte aujourd’hui mais il va y avoir un vide sur les marchés mondiaux. Il faut en prendre conscience.

Je trouve que c’est vraiment très grave et il faut qu’on agisse rapidement. En tant qu’agriculteur européen, français il ne faut surtout pas mettre de terre en jachère en 2023. Au niveau européen il est important qu’il y ait une réaction rapide, il faut une prise de conscience que les terres sont faites pour nourrir.

Pour aller plus loin :
Derniers articles :

Dans la même rubrique

Pour sortir de la crise agricole, une révision du concept de « marché pertinent » s’impose, estime l’ancien sénateur Jean Bizet

Dans un avis tout récent, la Cour des comptes a estimé que la contractualisation obligatoire, l’une des mesures phares figurant dans la loi Egalim...

En ce moment

Restez informer en recevant régulièrement

La Newsletter A&E