AccueilEntretienEntretien avec François Mandin agriculteur en Vendée

Entretien avec François Mandin agriculteur en Vendée

Président du réseau APAD et pionnier de l'agriculture de conservation en France

Dans le quinquennat qui vient de passer et même dans les deux quinquennats, on a travaillé à la reconnaissance et la connaissance de l’agriculture de conservation, c’est maintenant acquis. À la fois les décideurs professionnels mais même les hommes politiques commencent à connaitre l’impact de cette agriculture sur l’environnement, sur la qualité de l’eau et les bénéfices environnementaux.

Ce que l’on attend c’est une continuité des efforts collectifs et publics pour pouvoir obtenir un développement en masse de cette agriculture. Donc, à la fois une valorisation de cette agriculture soit par la PAC, qu’on combine l’argent de la PAC avec ces résultats environnementaux. Que l’on est une vraie dynamique pour que la France devienne le premier pays porteur du développement de cette agriculture au sein de l’Union Européenne en ayant des politiques publiques adaptées.

Cela veut dire des programmes dans les régions qui sont cohérents avec ces ambitions, dans les agences de l’eau, dans les bassins versants. Ça passe part ce soutien là pour que l’agriculture puisse prendre des risques parce qu’on sait que prendre des risques aux changements, en dehors de quelques pionniers comme nous, c’est toujours difficile pour que cela devienne un développement de masse. C’est ça l’enjeu.

Le prochain quinquennat sera réussit si à la fin des cinq ans on est passé de cinq à dix mille agriculteurs à soixante mille, cent mille agriculteurs qui se sont lancés dans les démarches. C’est ça l’ambition. 

Sur le même sujet :

Derniers articles

apiculture menace sur les abeilles par le varroa et un vraiant du virus des ailes déformées

Une nouvelle menace plane sur les abeilles.

Alors que la récolte de miel s’annonce plutôt en forte hausse par rapport à l’année dernière, la communauté scientifique s’alarme de l’émergence d’un nouveau...
apiculture mortalite abeilles virus ailes deformees

Apiculture : un nouveau virus menace les colonies d’abeilles

Malgré de bonnes perspectives pour la récolte de miel cette année, les apiculteurs sont de plus en plus inquiets face aux risques majeurs de...
Sécheresse pourquoi l'irrigation est indispensable parole agriculteur

Face à la sécheresse, pourquoi l’irrigation est indispensable

A&E donne la parole aux agriculteurs. Face la sécheresse de cet été 2022, François Pétorin, agriculteur en Charente-Maritime nous explique pourquoi l'irrigation est indispensable....
L'industrie de la fertilisation maillon essentiel de notre souveraineté alimentaire

L’industrie de la fertilisation : un maillon essentiel de notre souveraineté alimentaire

En marge de l’assemblée générale de l’Unifa (l’Union des industries de la fertilisation), qui s’est tenue le 16 juin, Delphine Guey, nouvellement élue présidente,...
l'éco-anxiété comprendre cette sur anxiété française

Éco-anxiété : Au-delà des crises, comprendre la « sur-anxiété » française

La "sur-anxiété" française ( ou éco-anxiété ), juste une histoire de crises à répétition ? Et si ce mal avait (entre autres) pour origine...

Dans la même rubrique

L’industrie de la fertilisation : un maillon essentiel de notre souveraineté alimentaire

En marge de l’assemblée générale de l’Unifa (l’Union des industries de la fertilisation), qui s’est tenue le 16 juin, Delphine Guey, nouvellement élue présidente,...