Glyphosate : une affaire de gros sous américains

Pourquoi l’affaire glyphosate-Bayer est loin d’être close ? Tout simplement parce que des milliards de dollars sont en jeu ! Quant à l’interdiction ou non du glyphosate aux Etats-Unis, c’est le cadet des soucis des cabinets d’avocats américains…

Pourquoi faire une nouvelle édition de mon livre ?

Tout simplement parce que depuis un an, il y a eu des révélations qui ont confirmé l’hypothèse que j’avais émise à l’époque à savoir que derrière cet énorme scandale autour du glyphosate il y avais une affaire de chantage menée par des cabinets d’avocats américains. 

Bref, que c’était une histoire de gros sous, de billets verts comme je le dis dans le titre. Et effectivement, depuis l’année dernière, depuis la sortie de mon livre, on s’est aperçu que Bayer, la société qui est aujourd’hui détentrice du glyphosate était prête pour sole de tout compte, de sortir son chéquier et de faire un chèque de plus de 10 millions de dollars aux avocats américains afin de clôturer toutes les plaintes. Alors, ce qui est très intéressant là-dedans c’est que le glyphosate ne sera pas interdit aux interdit aux États-Unis. Les avocats américains veulent simplement récupérer de l’argent et on continuera à utiliser du glyphosate aux États-Unis alors que ce produit risque interdit en Europe. 

Donc, suite à cette affaire de gros sous américains, le comble du ridicule, c’est que ce sont les agriculteurs européens qui risquent d’être pénalisés si le glyphosate est effectivement interdit en Europe et qu’il reste autorisé aux États-Unis. En plus de cela, dans mon livre, je peux révéler aujourd’hui que parmi ces cabinets d’avocats qui ont mené cette affaire certains ont été depuis condamnés par le justice américaine pour corruption.

Donc, non seulement c’est une affaire de gros sous mais c’est une affaire de gros sous menée par des avocats qui, pour certains aujourd’hui, ont été condamnés pour corruption. 

Derniers articles

milidou vigne cuivre credit @AEGRWmilidou vigne credit @AEGRW

Les NBT : une solution à l’impasse du cuivre

En février dernier, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a rendu publique une « cartographie » sur...
ecologie politique radical

La France des villes et la France des champs, une fracture française

France des villes / France des champs : la fracture française ne pourra se résorber en faisant uniquement de l’écologie politique. Analyse des perspectives...
conflit interet glyphosate

Glyphosate : un article entaché de conflits d’intérêts

Une publication dans une revue scientifique prétend confirmer l'exposition de l'ensemble de la population au glyphosate sur la base d'analyses très controversées. Rien d'étonnant,...

Irrigation, passons aux actes pour des exploitations durables rappelle Jean-Marc Scwartz de AGPM maïs

Jean-Marc Schwartz, secrétaire général adjoint de  @agpm_mais : Irrigation après les belles paroles, il est temps de passer aux actes pour avoir des exploitations durables Il...
fruits emballage plastique2

La fausse bonne idée de la fin des emballages plastiques

« La colère gronde chez les industriels du plastique et dans la filière des fruits et légumes opposés à la fin des emballages plastiques...

Dans la même rubrique

Entretien de Gil Rivière-Wekstein dans l’émission La question du jour de Radio Notre-Dame

Gil RIVIÈRE-WEKSTEIN, journaliste et spécialiste des questions agricoles et environnementales, directeur de la revue mensuelle Agriculture et Environnement et auteur de  "Glyphosate, l’impossible débat"...