«  Laissez-nous travailler, laissez-nous le glyphosate, pour qu’on puisse travailler sereinement »

Glyphosate : entretien de Gil Rivière-Wekstein avec Bertrand Mitard, un agriculteur céréalier de Vendée

Please accept YouTube cookies to play this video. By accepting you will be accessing content from YouTube, a service provided by an external third party.

YouTube privacy policy

If you accept this notice, your choice will be saved and the page will refresh.

Gil Rivière-Wekstein : Bertrand, tu utilises du glyphosate jusqu’à présent et qu-‘est qui se passerait si on interdisait cette mélodie pour toi ? C’est quoi la conséquence, est-ce qu’il y avait une alternative ?

Bertrand Mittard : Donc moi j’utilise du glyphosate parce que j’exploite en cultures sèches et je n’ai pas d’irrigation, donc des rotations assez courtes et on est en terre argile-calcaire superficielle. Et donc, on ne peut que très peu labourer et le ray-grass, on n’arrive pas à le détruire mécaniquement.

GRW : Qu’est-ce que le ray-grass exactement ?

BM : C’est une graminée résistance. On a du ray-grass et du vulpin résistants. Ce sont des plantes, si on ne les détruits pas au glyphosate avant le semi de la futur culture, on ne peut pas s’en débarrasser et on traîne ça jusqu’à la récolte et on a des problèmes de qualité, d’ergot sur les blés donc il nous faut absolument le glyphosate pour semer sur un terrain propre. Pour partir sur de bonne bases.

À voir aussi : Glyphosate : Pourquoi son interdiction serait une absurdité pour Mathieu, agriculteur vendéen

GRW : Et si on le retire, tu ne peux pas simplement labourer ?

BM : Dans mes terres superficielles on a 10 centimètres de terre, le labour est quasiment impossible et ces plantes sont tellement enracinées qu’il n’y a que le glyphosate qui peut nous séparer de ces mauvaises herbes

GRW : Et donc si demain matin, tu voyais Emmanuel Macron, tu lui dirais quoi ?

BM : Je lui dirais, «  laissez-nous travailler, laissez-nous le glyphosate, pour qu’on puisse travailler sereinement, et faire des produits de qualité. »

Derniers articles

pesticides un rapport biaise (1)

Pesticides : encore un rapport biaisé

Un rapport publié par trois ONG tente de convaincre que le coût économique des pesticides serait, pour les consommateurs, de loin supérieur aux bénéfices....
plante-score agribalise

Planet-score : un étiquetage conçu par et pour le bio

Afin de préserver la belle image de ses produits, le lobby du bio lance un nouvel étiquetage baptisé Planet-score. Retour sur sa genèse Le ralentissement...
transgenese nbt

Les NBT vont-elles rendre la transgénèse obsolète ?

Souvent présentées comme une alternative à la transgénèse, les NBT n’ont pourtant pas vocation à les remplacer. Entretien avec Agnès Ricroch et Marcel Kuntz,...
cour justice union europeenne cjue

Le cadre juridique est le principal obstacle au développement des NBT, selon Claude Tabel

À l’occasion des journées de l’UFS (Union française des semenciers), son président Claude Tabel a fait le point pour A&E sur la question des...
gil riviere wekstein edito A&E

« Don’t Look Up » : la technologie, seul espoir

Depuis sa sortie, le 24 décembre, le film d’Adam McKay Don’t Look Up fait un tabac sur Netflix, notamment auprès des écologistes. Il propose une satire...

Dans la même rubrique

Entretien de Gil Rivière-Wekstein dans l’émission La question du jour de Radio Notre-Dame

Gil RIVIÈRE-WEKSTEIN, journaliste et spécialiste des questions agricoles et environnementales, directeur de la revue mensuelle Agriculture et Environnement et auteur de  "Glyphosate, l’impossible débat"...