AccueilEnvironnementLa « filleule » de Carla Bruni : pas vraiment un gros...

La « filleule » de Carla Bruni : pas vraiment un gros doudou tranquille !

A en croire les nombreuses retombées dans la presse (cf. Le Figaro, Le Nouvel Obs et Libération), l’événement est d’une importance capitale : l’ourse slovène Hvala, introduite en France en mai 2006, est la filleule de Carla Bruni et du musicien Sanseverino. « Il est rassurant de constater que Mme Bruni, devenue depuis femme du président de la République, ne renie pas ses convictions alors que le dossier est sensible », a expliqué Alain Reynes, directeur de l’Adet, une association pro-ours. Cette association vient de recevoir une lettre en réponse à un courrier qu’elle avait précédemment adressé à la première dame de France. La missive est rédigée non pas par la concernée, mais par un certain… Samuel Fringant, qui n’est autre que le chef de cabinet adjoint du président de la République. Ce dernier souligne l’intérêt que porte l’épouse du Président aux « conclusions du Grenelle de l’Environnement, qui ont fait de la préservation de la biodiversité un objectif majeur de notre pays ». Il se félicite de l’initiative du gouvernement, qui « a lancé depuis plusieurs mois un exercice d’études internationales comparées, pour examiner comment se fait justement la coexistence des humains et des ours, dans tous les pays où la situation se présente ». Mettant fin aux rumeurs sur les « menaces d’empoisonnement » auxquelles Havla serait censée faire face, diffusées par les associations pro-ours, Samuel Fringant ajoute que Mme Sarkozy « demeure optimiste quant à l’avenir de sa « filleule » ».

Il est vrai qu’avec Hvala, Carla Bruni a fait le bon choix. Ce n’est pas le cas de Renaud, le parrain de Palouma, morte en août 2006 suite à une chute fatale, ni de Véronique Sanson et Laurent Baffie, qui ont parrainé Franska, tuée accidentellement à 5 km de Lourdes par une voiture, un an plus tard. Plus chanceux sont Fanny Ardant et Gérard Depardieu, parrains de Balou, toujours en vie – tout comme Sarousse, le filleul de Valérie Lemercier et d’Alain Chamfort. Bref, avec tous leurs parrains people, les ours sont vivement attendus sur la Croisette pour une belle photo de famille.

Sauf que Hvala n’est pas vraiment un « gros doudou ». Et si toute la presse n’a pas manqué de rappeler qu’elle est l’heureuse mère, depuis janvier 2007, de deux oursonnes baptisées Bambou et Pollen (qui ont d’ailleurs pour parrain Yann-Arthus Bertrand), aucun journaliste n’a fait état de l’honorable palmarès de brebis massacrées par la filleule de Carla Bruni. En effet, à peine arrivé en France, le 17 mai 2006, le plantigrade a pris d’assaut plusieurs troupeaux de la commune de MELLES (Haute-Garonne). Résultat : 29 brebis tuées en 14 attaques. L’année suivante, c’est dans la commune de Saint-Lary qu’il a sévi : avec une petite dizaine d’attaques, Hvala a massacré au minimum une trentaine de brebis supplémentaires, auxquelles il faut ajouter la vingtaine d’avortements provoqués par le stress. Des bagatelles, rétorquent ses amis : « Même en tablant sur 30 brebis tuées, combien d’autres animaux sont morts de maladies, foudroyés ou tués par des chiens, durant cette même période ? », lit-on sur un site pro-ours. Les bergers apprécieront. Dommage que leurs brebis n’aient pas été « peopolisées »…

Sur le même sujet :

Derniers articles

apiculture menace sur les abeilles par le varroa et un vraiant du virus des ailes déformées

Une nouvelle menace plane sur les abeilles.

Alors que la récolte de miel s’annonce plutôt en forte hausse par rapport à l’année dernière, la communauté scientifique s’alarme de l’émergence d’un nouveau...
apiculture mortalite abeilles virus ailes deformees

Apiculture : un nouveau virus menace les colonies d’abeilles

Malgré de bonnes perspectives pour la récolte de miel cette année, les apiculteurs sont de plus en plus inquiets face aux risques majeurs de...
Sécheresse pourquoi l'irrigation est indispensable parole agriculteur

Face à la sécheresse, pourquoi l’irrigation est indispensable

A&E donne la parole aux agriculteurs. Face la sécheresse de cet été 2022, François Pétorin, agriculteur en Charente-Maritime nous explique pourquoi l'irrigation est indispensable....
L'industrie de la fertilisation maillon essentiel de notre souveraineté alimentaire

L’industrie de la fertilisation : un maillon essentiel de notre souveraineté alimentaire

En marge de l’assemblée générale de l’Unifa (l’Union des industries de la fertilisation), qui s’est tenue le 16 juin, Delphine Guey, nouvellement élue présidente,...
l'éco-anxiété comprendre cette sur anxiété française

Éco-anxiété : Au-delà des crises, comprendre la « sur-anxiété » française

La "sur-anxiété" française ( ou éco-anxiété ), juste une histoire de crises à répétition ? Et si ce mal avait (entre autres) pour origine...

Dans la même rubrique

Ours : Chantal Jouanno retoquée par son ministre de tutelle, Jean-Louis Borloo

En laissant entendre, en février dernier, que de nouveaux lâchers d’ours pourraient avoir lieu « après les régionales », la secrétaire d’Etat à l’Ecologie Chantal Jouanno...