Site icon

Le couple Biteau contre « l’horreur nazie » de la vaccination anti-Covid

p tit ferme vaccination anti-Covid biteau

Photo de S. Muzard-Biteau, diffusée sur sa page Facebook le 26 février 2021

Figures d’EELV, Benoît et Stéphanie Muzard-Biteau n’hésitent pas à diffuser les thèses de la complosphère antivax, qualifiant la campagne de vaccination de « crime contre l’humanité »

Le 11 mai 2021, Guillaume Rozier, le créateur des plateformes Covid Tracker et Vite Ma Dose, a alerté ses « followers » d’une usurpation du nom de l’un de ses sites « par des antivaccins ». Le site en question, intitulé « vitemadose(.)fr », qui renvoyait au départ aux plateformes du jeune ingénieur, s’est bientôt voué à une seule mission : diffuser une vidéo de quarante minutes mettant en garde contre la vaccination. L’auteur de cette vidéo est bien connu du monde agricole, puisqu’il s’agit du militant anti-OGM Christian Vélot, par ailleurs président du conseil scientifique du Criigen, l’association contre les OGM fondée par Corinne Lepage.

Condamné par les militants EELV

Ce parasitage a immédiatement fait l’objet de nombreux articles dans la presse nationale, entraînant la suppression de la vidéo, désormais remplacée par un communiqué de presse du Criigen qui se défend de toute tentative d’usurpation, tout en maintenant des liens vers la vidéo.

À lire aussi : Nicolas Meyrieux, un humoriste écolo-décroissant finalement pas très drôle

Plus cocasse encore : voilà que l’association de Corinne Lepage réfute l’accusation d’être antivaccin, lui substituant le terme de « vaccinoprudent »… Or, comme le rappelle Le Monde, « la crainte selon laquelle les vaccins à ARN messager pourraient modifier le génome humain s’est répandue dans les cercles antivax à partir d’une note publiée en septembre 2020 par le comité cofondé par M. Vélot ». Interrogé par le HuffPost, le Criigen, même s’il nie être à l’origine de ce piratage, en assume cependant le procédé : « “On a donné notre accord, l’idée pour nous, c’est de faire passer un message. Se faire vacciner, pourquoi pas, mais en conscience”, explique un responsable. »

Un aveu de nature à semer la colère jusque dans la sphère des sympathisants écologistes. Ainsi, Florie Marie, porte-parole du Parti Pirate, a interpellé l’eurodéputé EELV Benoît Biteau, administrateur du Criigen : « J’ai beaucoup de respect pour ton engagement, mais ça, c’est rédhibitoire. En tant que membre du CA de cette organisation, j’espère que tu es au courant de ce procédé déplorable et contre-productif. Une réaction ferme serait la bienvenue. » Sous le pseudo d’« Alex Le Vert », un membre de la commission santé d’EELV s’insurge pour sa part sur Twitter : « Donc, @corinnelepage et @BenoitBiteau ont donné leur accord à la falsification du site @ViteMaDose_off pour faire passer de la propagande antivaccin. Immonde. »

Selon Benoît Biteau, cette « polémique » aurait été « montée de toutes pièces », puisque l’affaire se résumerait au seul fait que le Criigen aurait « autorisé le partage de la conférence de Christian Vélot ». Pas convaincu, « Alex Le Vert » lui a rétorqué : « Vous jouez sur les mots. La @CRIIGEN n’a pas créé le site, mais a donné son accord à ce procédé détestable et odieux. »

Les thèses complotistes dans la nébuleuse écologiste

Par-delà l’exemple d’une lamentable opération de cybersquatting, cette affaire permet de mettre en évidence l’imprégnation des thèses complotistes et antivaccin dans la nébuleuse écologiste. Et si le penchant « vaccinosceptique » de Michèle Rivasi est notoirement connu, celui de Benoît Biteau, très proche conseiller de Yannick Jadot sur les questions agricoles, mérite qu’on s’y arrête. Tout comme sur celui de son épouse, Stéphanie Muzard-Biteau, militante écologiste de longue date.

À lire aussi : Vaccins et complotisme : quand les médias alimentent eux-même le complotisme

En effet, Benoît Biteau avait contribué à diffuser la vidéo polémique de Christian Vélot dès le 27 décembre 2020. Et l’eurodéputé écologiste d’arguer qu’il n’est pas hostile aux vaccins, mais uniquement à « ces injections » qui « ne sont pas des “vaccins” ». Ainsi, au début de l’année, profitant d’un climat général encore sceptique à la vaccination, il alertait sur sa page Facebook : « Allez vous faire “injecter” (et non pas vacciner), libres et éclairés, car vous l’êtes désormais. Mais ne revenez pas vers nous ensuite pour nous dire que vous ne saviez pas… » Sa ferme accueille d’ailleurs ses clients avec un panneau « Non à l’injection “vaccin” OGM ».

Et l’eurodéputé écologiste Benoît Biteau d’arguer qu’il n’est pas hostile aux vaccins, mais uniquement à « ces injections » qui « ne sont pas des « vaccins » »

Et si le ton du message reste policé sur la page Facebook officielle de la « personnalité politique » Benoît Biteau, il dégénère franchement sur la page Facebook de son exploitation, l’EARL Val de Seudre Identi’Terre, présentée comme une vitrine pour son projet agricole.

De fait, depuis le début de la crise du Covid-19, on peut y lire de très nombreux messages dénonçant les mesures sanitaires adoptées, notamment à l’encontre du port du masque, et plus encore contre la campagne de vaccination. Y sont diffusées toutes les figures connues des « anti », comme Alexandra Henrion-Caude, Martine Wonner ou encore Christian Perronne. Pas moins d’une douzaine de messages de promotion du film à fibre conspirationniste Hold-up figurent également sur la page Facebook de la ferme de Benoît Biteau, accompagnés de texte du type : « Avec des vaccins à l’ARN crispr cas 9 OGM donc empoisonnement des populations avec une technique qui changera l’ADN de vous, de vos enfants, petits-enfants avec mutation génétique sur l’HUMAIN!!!!!!!!!! Sans consentement libre et éclairé!!!!!!!!!!!!! » Et d’ajouter : « Mais en plus, le pseudovaccin et les criminels big pharma lobby nano et tech ont magouillé avec leurs serviteurs macronistes nos lois pour nous défoncer la santé, nos droits fondamentaux et nos vies !!!!!!! À part ça, on n’a pas encore essayé la dictature, DUCON ! (…) il faut éjecter du pays ces députés en marche et ceux qui donnent une majorité et autorisent cette HORREUR NAZIE++++ ! ! ! ! ! ! »

La plume de Stéphanie Muzard-Biteau

La différence flagrante de ton qu’on observe entre la page Facebook de Benoît Biteau et celle de sa ferme s’explique tout simplement par le fait que, contrairement à la première, la communication de la seconde est réalisée par son épouse, Stéphanie Muzard-Biteau.

Adhérente et militante d’EELV depuis des années, celle-ci a pris part à plusieurs élections sous les couleurs du parti écologiste. Et elle présentera de nouveau en juin 2021 sa candidature EELV aux prochaines élections départementales de Charente-Martine, dans le canton de Saujon. Bien plus directe que son mari, Stéphanie Muzard-Biteau ne prend pas de gants pour clamer son opposition radicale à « l’injection « vaccin » OGM ».

Sur la page de la « ferme écocitoyenne », elle n’hésite pas non plus à relayer des théories fumeuses émanant de la complosphère la plus nauséabonde. Comme par exemple, en date du 20 novembre 2020, une vidéo stigmatisant Bill Gates, réalisée par le site d’extrême droite suisse Kla.tv, qu’elle accompagne d’un commentaire de son cru : « J’ai déjà alerté sur ce vaccin à l’ARN. Dépopulation massive, cette manipulation génétique et biotechnologique aura des conséquences monstrueuses sur la reproduction humaine et les maladies à venir… » Le 6 avril dernier, elle reprend une vidéo de la Suissesse Ema Krusi, chantre des antimasques et des antivaccins, ainsi que sympathisante du mouvement conspirationniste d’extrême droite QAnon.

Sur la page Facebook « Ste Muze », où apparaît son affiche de campagne pour EELV, foisonnent les messages antivaccination dénonçant régulièrement ce que Stéphanie Muzard-Biteau estime être « un crime contre l’humanité ». Et quand l’obligation vaccinale est évoquée pour le personnel soignant, elle lance le 7 mars 2021 : « ”son proooojet en mar- cheeeeeeeeeeeeeeee” aaaaaarrrrrrrr- rbbbbbbbbbbeit machttttttttttttttttttttt Freiiiiiiiiiii ».

Pour la militante EELV, être anti-OGM implique nécessairement être « antivaccination crispr-cas 9 manipulant l’ADN humain ». D’où sa condamnation en règle de ses collègues écologistes qui font la promotion de la vaccination au risque de « se vautrer dans la mafia spéculative d’une telle infamie avant tout financière sur le vivant. Incohérence et ignorance criminelle ». Yannick Jadot, ami du couple Biteau, qui s’est déclaré, depuis le début, très favorable à la campagne de vaccination, appréciera.

Note :
Contacté par A&E, M. Biteau n’a pas souhaité répondre à nos questions
Photo de S. Muzard-Biteau, diffusée sur sa page Facebook le 26 février 2021

Quitter la version mobile