Pesticides, glyphosate, agribashing, Elise Lucet pour la 6ème fois de l’année

38 Partages

« Pesticides, les champs de la colère », qu’en pense Delphine Ernotte, Présidente de France Télévisions ? pour la 6e fois en 2019, Elise Lucet nous sert en “prime” sa vision ultra-angoissante de l’agriculture. De quoi poser quelques questions à @DelphineErnotte, Présidente @FranceTV suite à ses propos récents sur sa vision de la télévision !

Pesticides, les champs de la colère, pour la 6e fois en 2019, @EliseLucet nous sert en prime sa vision ultra-angoissante de l’agriculture.

Suite à l’intervention que vous avez faite lors de la soirée Reporters d’Espoirs. Vous avez tenu des propos très intéressants et très pertinents. En effet, vous avez dit, je vous cite : « Parfois on laisse les gens dans une grande angoisse. Il ne faut pas laisser les gens angoissés devant la télévision éteinte une fois l’émission finie ». Je me pose la question suivante : est-ce que vous estimez que les émissions d’Elise Lucet ( Cash Investigation, Envoyé Spécial), Répondant à cette philsophie ?

Emissions de France TV ultra-angoissante
Emissions de France TV consacrées au dénigrement des agriculteurs
17 janvier 2019 : « Glyphosate : comment s’en sortir ? »
25 avril : « Le mystère des enfants sans bras »
16 mai : « Les fichiers secrets de Monsanto »
6 juin : « Un monde sans abeille » 
18 juin : « Multinationales : hold-up sur nos fruits et légumes »
24 octobre : « Pesticides : les champs de la colère »

Tel n’est pas mon sentiment, parce que si vous regardez ces émissions depuis le début de l’année, les six qui ont traité de l’agriculture terminaient sur une note très angoissante, en plus c’était des émissions clivantes qui mettaient les agriculteurs contre le reste de la société.

À lire aussi : Semence : le crash d’investigation

Donc franchement, je n’ai pas l’impression qu’aujourd’hui, que ces émissions répondent à votre philosophe. D’autant plus que, si vous regardez l’audimat de ces émissions, elles sont en-dessous de la moyenne de ce que vous faites par ailleurs, pour les mêmes périodes.

Donc je me demande si, finalement, est-ce que ça répond même à un besoin de la société, un besoin de consommateurs, qui semblent de plus en plus se lasser d’entendre ces messages très angoissants.

Il est peut-être temps de changer votre programmation, vous ne pensez pas ?

38 Partages